JUIN 2015_NO.5 - Page 8

OPINION [ SUITE ] UNE ASSOCIATION POUR LES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC : PERTINENCE DANS LE CONTEXTE ACTUEL En effet, les associations professionnelles sont des organismes qui regroupent des personnes d’une même profession afin de protéger leurs intérêts (Conseil interprofessionnel du Québec [CIQ], s.d.). Ainsi, les associations professionnelles peuvent soutenir efficacement, voire promouvoir les actions d’agent de changement de leurs membres (ACE, 2012), tout en leur assurant une certaine protection liée au nombre de personnes impliquées. Or, actuellement, il n’existe pas d’association professionnelle regroupant l’ensemble des ergothérapeutes québécois. Cette absence pourrait avoir un impact sur la capacité des ergothérapeutes du Québec à protéger leur pratique professionnelle basée sur les données probantes, à promouvoir leurs services et, par conséquent, à répondre aux besoins de la population. Conséquemment, ce bref article d’opinion vise à étayer les motivations sous-jacentes à la mise sur pied d’une association professionnelle québécoise d’ergothérapeutes en la distinguant clairement des autres organismes existants et en explicitant son apport spécifique. ORGANISMES EXISTANTS ET MANDATS RESPECTIFS Au Québec, trois types d’organismes impliqués dans la pratique professionnelle des cliniciens existent : l’ordre, le syndicat et l’association professionnels (CIQ, s.d.). L’ordre professionnel est un organisme autonome qui regroupe les personnes exerçant une même profession (CIQ, s.d.) et a pour « mandat de réglementer et de surveiller les activités professionnelles qui peuvent comporter des risques pour le public. » (Office des professions, s.d.). Le rôle de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec (OEQ) est donc de surveiller et de contrôler l’exercice de l’ergothérapie afin d’assurer la prestation de services de qualité (OEQ, s.d.), et donc de protéger les bénéficiaires de services ergothérapiques. Pour ce faire, l’OEQ met en place des mesures de contrôle et soutient ses membres. Parmi les activités de soutien, l’OEQ offre un calendrier de formation continue, un portfolio électronique, du soutien téléphonique en regard de la protection du public de même que de la documentation professionnelle. La protection des intérêts de ses membres ne fait pas partie de la mission de l’OE D