JANVIER 2014_NO.1 - Page 24

ANATOMIE Les fonctions principales du coude sont de permettre le positionnement de la main dans l’espace et de stabiliser l’avant-bras pour réaliser des activités demandant de la force musculaire et/ou des mouvements fins. Le coude est composé de structures osseuses, d’une capsule articulaire, de muscles, de ligaments, de nerfs, d’un système vasculaire et d’un système lymphatique qui seront abordés plus spécifiquement subséquemment. Structures osseuses L’articulation du coude est formée de trois structures osseuses : l’humérus distal, la tête radiale et l’ulna (cubitus) proximal (Fig. 1). Elle comprend trois articulations distinctes : radio-humérale ou radio-capitellaire, ulno-humérale ou ulno-trochléaire et radio-ulnaire proximale. Toutes ces articulations sont inclues dans la capsule synoviale enveloppant l’articulation du coude. Cette articulation est une des articulations les plus stables du corps humain. Cette stabilité lui est conférée par les structures osseuses elles-mêmes mais également par les différentes structures ligamentaires et les différents muscles qui ont leur origine à cet endroit ou qui traversent sa surface. Humérus Radius Cubitus 24 Fig. 1 - Structures osseuses du coude, vue antérieure. Dans le contexte de cet article, nous allons nous concentrer sur les articulations radio-humérale et radio-ulnaire proximale et plus particulièrement sur la tête radiale. Le radius proximal est composé de la tête radiale qui s’articule avec le capitellum de l’humérus distal, le col de la tête radiale et la tubérosité radiale où s’insère le tendon distal du biceps. La surface articulaire de la tête radiale est de forme légèrement ovale et présente une dépression en son centre. Elle est recouverte de cartilage hyalin sur environ 240° de sa bordure qui s’articule avec la petite cavité sigmoïde de l’ulna proximal. La surface articulaire de celle-ci forme un arc de 60° à 80°, permettant un arc de mouvement de 180° pour la pronation-supination. Le tiers antéro-latéral de la tête radiale n’est pas couvert de cartilage et il manque également d’os sous-chondral, ce qui le rend plus fragile aux fractures. Par ailleurs, la tête et le col radial ne sont pas alignés par rapport à l’axe longitudinal du radius. Il y a présence d’un angle d’environ 15° qui doit être préservé lors d’une réduction ou d’une réparation de fracture pour minimiser les risques de perte d’amplitude articulaire et/ou d’arthrose prématurée (Morrey, 20001). L’articulation radio-humérale est une articulation sphéroïde permettant un degré de mouvement (extension/flexion) et l’articulation radio-ulnaire proximale est une articulation trochoïde ou à pivot permettant un autre degré de mouvement (pronation/supination) (Morrey, 20001). L’amplitude normale de mouvement au niveau du coude est de: 140-150˚ de flexion 0˚ d’extension (hyperextension 5˚ à 10°) 80-85˚ de pronation 85-90˚ de supination Il e