JANVIER 2014_NO.1 - Page 21

Lorsque nous prenons soin de nos besoins fondamentaux, nous remplissons notre puits. Nous devenons alors abondant dans ce que nous pouvons offrir en tant que professionnel. Nous goûtons à la satisfaction et à l’énergie qui nous propulse ! Actions Reprendre la liste des besoins fondamentaux précités et encercler ceux qui sont en souffrance dans votre vie personnelle et professionnelle en ce moment. Soyez honnête envers vous-même. Trouvez alors un moyen concret que vous pourriez utiliser et qui pourrait aller dans le sens de prendre la responsabilité de ce besoin et prendre soin de vous. 4. Sortir de l’isolement : se faire aider Vous connaissez sans doute l’expression “cordonnier mal chaussé.” Combien de personnes qui oeuvrent auprès d’autres ont oublié ou occulté leurs propres besoins de soutien, d’écoute et d’aide? Trop souvent la personne aidante a le défaut de ses qualités. Elle est beaucoup plus à l’écoute des autres que d’elle-même. Quand elle souffre, quand elle a peur ou quand elle a mal, elle peut avoir tendance à s’isoler, surtout si les messages reçus par son éducation consolident l’idée que pour bien exercer son métier et être compétente, il ne faut pas vivre de telles vulnérabilités. Ces croyances, à mon avis, sont fausses et dangereuses. Elles ne font qu’agrandir le gouffre qui sépare l’aidant de son besoin de relation aidante. Nous devons sortir de l’isolement avec nos doutes, nos peines, nos peurs de ne pas être à la hauteur, nos jugements sur soi et sur l’autre. Nous devons sortir de l’isolement en allant chercher du soutien auprès d’une personne qui saura nous écouter, nous donner l’espace nécessaire pour vivre nos émotions, qui ne cherchera pas à solutionner, moraliser, banaliser, ou à nous donner raison ou pas, mais qui nous écoutera avec respect. Nous devons sortir de l’isolement pour d’abord écouter notre vécu, l’exprimer, le lib