JANVIER 2014_NO.1 - Page 12

Lorsque le chiropraticien reçoit un nouveau patient, il se doit de faire un examen initial afin de pouvoir définir son diagnostic chiropratique et s’assurer qu’il n’y a pas de contre-indication au traitement. Cet examen est constitué, entre autres, de l’anamnèse, de l’examen de la posture, de tests neurologiques et orthopédiques, des amplitudes de mouvement de chacune des régions touchées par la problématique. Le chiropraticien recherche par la palpation la présence de subluxations vertébrales, de tensions musculaires, etc. Le chiropraticien peut ensuite prendre et analyser les clichés radiologiques dont il H