Horizons Naturels - Le Mag #2 - Mars/Mai 2015 - Page 45

La découverte récente du travail photographique de David fut un vrai régal des yeux. Le Mont Ventoux que je me suis toujours promis de visiter un jour a été clairement mis en valeur par le talent de ce photographe. Le vent, le froid et cette lumière sont les trois éléments que David a sur parfaitement maitriser pour notre plus grand plaisir. David scarle Bou http://500px.com/DBPhotographe Pink Mummies L e mont Ventoux est pour moi une porte à proximité qui me donne accès à la nature et à la liberté. Il offre maintes possibilités, des paysages divers et variés, la faune et la flore y sont aussi très riches. Selon les saisons et les conditions météorologiques, il nous offre toute une panoplie d’ambiances et de lumières particulières. D’un été brulant, désertique et rocailleux, il alterne dans la même année avec un hiver rigoureux, neigeux et polaire. Durant l’été et l’automne dernier, j’ai beaucoup marché sur les crêtes conduisant au sommet en tentant de repérer des points de vue intéressants et en analysant de plus près ces arbres tellement originaux, ils sont soumis à de telles contraintes climatiques que d’une certaine manière, ils m’inspirent beaucoup de respect et d’humilité. Ils se courbent, se cassent, meurent et pourtant les jeunes pousses ne cessent d’émerger. C’est en particulier leur aspect hivernal qui m’épate et me fascine le plus. Gardant un œil avisé sur les prévisions météorologiques, nous sommes partis très tôt ce matin-là avec mon collègue photographe Jean-Luc Willot. La route menant au sommet étant fermée pendant l’hiver, l’ascension se fait à raquettes ou en ski de randonnée depuis le Chalet Reynard, il faut bien compter 1h de marche énergique pour pouvoir accéder au sommet. Une fois arrivé sur les crêtes, nous nous sommes séparés et j’ai pu rejoindre mes sujets favoris. Les conditions étaient parfaites, le vent du sud combiné avec les dernières chutes de neige les avaient littéralement pétrifiés. J’ai pu profiter premièrement de l’heure bleue et puis, la lumière a fait le reste... On a l’habitude de dire par chez nous qu’il existe une heure rose au mont Ventoux, et c’est elle qui est venue rendre les couleurs magiques et l’ambiance féerique, je n’ai eu qu’à déclencher... #2 - Mars/Mai 2015 Le Coup de Coeur de Fabien