Horizon Weekend Montréal 02 Novembre 2014 - Page 16

la ligue et les joueurs comptent environ 700 millions de mentions ‘j’aime’ dans les médias sociaux! Un des joueurs de la NBA, devenu une légende, est Dikanbe Mutombo. Originaire du Congo, il est une icône d’engagement social, parlant 9 langues il est maintenant un ambassadeur de la ligue. Il a investi des millions de dollars pour améliorer les conditions de vie en Afrique et créer un hôpital. Il explique les raisons de son engagement : « c’est ma foi, ma façon de grandir; c’est l’éducation que mes parents m’ont donnée : ne pas penser qu’à moimême. Aider les autres, ramène le monde qu’on habite en un monde plus petit et plus facile à soutenir, car les problèmes qui se passent en Afrique sont les mêmes que ceux qui concernent les gens en Europe, au Canada, en Asie ou en Amérique du Sud. Habiter aux États-Unis, faire des millions des dollars et regarder un grand nombre d’Africains en train de mourir à cause du manque de médicaments? Il fallait construire un hôpital au Congo! » Masai Ujiri s’est, pour sa part, fait une obligation d’enseigner aux joueurs à travailler pour améliorer la société : « comme joueurs nous avons une voix et une responsabilité en plus de notre travail qui est joué, notre travail est amusant et nous sommes bénis, car en plus il réunit les gens; je pense qu’il est le meilleur travail du monde! » Les sujets d’actualité telle que la maladie à virus Ebola font partie des sujets abordés et des préoccupations des joueurs. À son avis, Masai pense que les médias devraient mieux cibler les pays d’Afrique où cette problématique se retrouve lorsqu’ils en parlent plutôt que de la généraliser au continent entier. Il ajoute « le sujet est trop médiatisé. il y a d’autres maladies comme la malaria qui prend plusieurs vies par année et dont personne ne parle! » La NBA aspire à amener le basketball ‘sport numéro un’ dans le monde. Pour gagner le coeur du public il reste bien du chemin à parcourir, selon Dikembé « vous ne pouvez pas gagner le cœur de vos partisans si vous ne pensez pas à la communauté. C’est aussi une raison pour laquelle la NBA s’investit et développe de nombreux projets dans son programme NBA Cares, partout dans le monde ils visent à construire des écoles, des centres informatiques, des terrains de jeu, des laboratoires… pour encourager les jeunes du monde à jouer et les supporter. Il faut donner l’opportunité à la jeunesse, après avoir regardé un match de basketball, d’aller jouer eux-mêmes; et pour cela elle a besoin de terrains et de bien plus! » Horizon Weekend - Montréal, 02 Novembre 2014 - Page 16