Guide pratique sur l’urbanisme tactique appliqué au patrimoine 1 - Page 47

Plaque commémorative manquante : questions soulevées par le projet The Missing Plaque Project sur le parc Queen Tim Groves « THE MISSING PLAQUE PROJECT » Les lois de l’Ontario protègent toutes sortes de monuments, de statues et de plaques commémoratives. Or, si certaines histoires sont mises à l’honneur, d’autres n’obtiennent aucune reconnaissance officielle, voire sont vouées à s’estomper de la mémoire collective. Avec cette visite qui se déroulait autour de Queens Park, nous cherchions à montrer en quoi l’histoire de notre ville est racontée de façon très sélective. Nous avons parlé du Missing Plaque Project, un projet qui consiste à créer des affiches sur les aspects de l’histoire de Toronto qui mériteraient d’avoir leurs propres plaques commémoratives et à les coller dans le quartier où l’histoire a eu lieu. Sous le stationnement de l’avenue Centre : fouiller l’histoire de « The Ward » John Lorinc CHRONIQUEUR, « THE WARD » Cette promenade de Jane retraçait l’évolution du Lot 11, cette parcelle de jardin qui fut convertie et divisée pour devenir le premier palais de justice de l’Ontario et l’une des premières banlieues de Toronto, MacAuleytown, aussi connue sous le nom du quartier « The Ward ». Au cours de la visite, nous nous sommes intéressés aux raisons pour lesquelles ce quartier est devenu un lieu de vie essentiel pour la deuxième vague d’immigrants noirs de Toronto, dont la plupart sont arrivés dans l’ouest du Canada par le Chemin de fer clandestin et ont fini par s’établir à Toronto dans les rues Elizabeth, Chestnut et Centre. 47