Guide pratique sur l’urbanisme tactique appliqué au patrimoine 1 - Page 20

Titre II – Apport du patrimoine culturel à la société et au développement humain Article 7 – Patrimoine culturel et dialogue Les Parties s’engagent, à travers l’action des pouvoirs publics et des autres organes compétents : a à encourager la réflexion sur l’éthique et sur les méthodes de présentation du patrim oine culturel ainsi que le respect de la diversité des interprétations; b à établir des processus de conciliation pour gérer de façon équitable les situations où des valeurs contradictoires sont attribuées au même patrimoine par diverses communautés; c à accroître la connaissance du patrimoine culturel comme une ressource facilitant la coexistence pacifique en promouvant la confiance et la compréhension mutuelle dans une perspective de résolution et de prévention des conflits; d à intégrer ces démarches dans tous les aspects de l’éducation et de la formation tout au long de la vie. Article 8 – Environnement, patrimoine et qualité de la vie Les Parties s’engagent à utiliser tous les aspects patrimoniaux de l’environnement culturel : a pour enrichir les processus du développement économique, politique, social et culturel, et l’aménagement du territoire, en recourant, si nécessaire, à des études d’impact culturel et à des stratégies de réduction des dommages; b pour promouvoir une approche intégrée des politiques relatives à la diversité culturelle, biologique, géologique et paysagère visant un équilibre entre ces composantes; c pour renforcer la cohésion sociale en favorisant le sentiment de responsabilité partagée envers l’espace de vie commun; d pour promouvoir un objectif de qualité pour les créations contemporaines s’insérant dans l’environnement sans mettre en péril ses valeurs culturelles. Article 9 – Usage durable du patrimoine culturel Pour faire perdurer le patrimoine culturel, les Parties s’engagent : a à promouvoir le respect de l’intégrité du patrimoine culturel en s’assurant que les décisions d’adaptation incluent une compréhension des valeurs culturelles qui lui sont inhérentes; b à définir et à promouvoir des principes de gestion durable, et à encourager l’entretien; c à s’assurer que les besoins spécifiques de la conservation du patrimoine culturel sont pris en compte dans toutes les réglementations techniques générales; d à promouvoir l’utilisation des matériaux, des techniques et du savoir20