Flashmag Digizine Edition Issue 110 October 2020 - Page 98

.............98.............

En 2011, une étude du Center for Addiction and Mental Health aux Etats-Unis, a trouvé des preuves qu'un gène spécifique est lié à un comportement suicidaire, ce qui ajoute à nos connaissances sur les nombreuses causes complexes du suicide. Cette recherche pourrait aider les médecins à cibler un jour ce gène dans les efforts de prévention.

Dans le passé, des études ont impliqué le gène du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF) dans le comportement suicidaire. Le BDNF est impliqué dans le développement du système nerveux.

Après avoir regroupé les résultats de 11 études précédentes et ajouté leurs propres données d'étude impliquant des personnes atteintes de schizophrénie, les scientifiques du CAMH ont confirmé que parmi les personnes ayant un diagnostic psychiatrique, celles avec la variante méthionine («met») du gène présentaient un risque plus élevé de comportement suicidaire par rapport à ceux avec la variation de valine.

La revue, publiée dans l'International Journal of Neuropsychopharmacology, comprenait des données de 3 352 personnes, dont 1 202 avaient des antécédents de comportement suicidaire.

Flashmag October 2020 www.flashmag.net

Génétique et suicide

Quels gènes sont liés au comportement suicidaire?