Flashmag Digizine Edition Issue 110 October 2020 - Page 22

Fabien Gravillon : La différence entre le cinéma et les séries TV c'est qu'en général on a plus de temps lors du tournage d'un film, et beaucoup moins de temps sur le tournage d'une série TV.

Sinon tout est pareil.

As-tu déjà refusé un rôle, si oui pourquoi ?

Fabien Gravillon : Jusqu'à présent, je n'ai jamais refusé un rôle.

Tu es aussi un doubleur ou voix off comme disent les pros sur les séries et film notamment NCIS, Blue Bloods, Esprits criminels, Shameless, Chicago Fire, New York, unité spéciale, Elementary, les Minijusticiers, Les Contes de Tinga Tinga, et bien d’autres. Coller sa voix dans un rôle que l’on n’a pas joué, est-il plus facile que jouer le rôle ? s’il fallait choisir entre les deux que choisirais tu ?

Fabien Gravillon : Prêter sa voix à un acteur étranger n'est pas quelque chose de facile. Il faut respecter son énergie, sa sensibilité et ne surtout pas trahir son jeu. Sans oublier que l'exercice du doublage, est une technique très compliquée qui s'apprend.

Je dirais que les deux sont aussi difficiles pour des raisons différentes.

En doublage la difficulté est surtout due à la technique et le fait que l'on soit obligé d'être au service du jeu d'un autre acteur. En tournage tout est important, pas uniquement la voix, mais on doit se préoccuper aussi des regards, se rendre disponible pour les caméras, être à l'aise avec son corps, gérer les déplacements lors de la mise en scène d'une séquence etc….

Si je devais choisir, je choisirais les deux car en doublage on peut jouer des personnages qu’on ne nous donnera jamais en tournage. Et puis on s'amuse beaucoup, on peut passer d'un film d'horreur à un dessin animé la même journée (rires).

Et les tournages de films c'est juste magique. L’ambiance avec l'équipe technique, la mise en scène dirigée par le réalisateur, les voyages etc… j'adore.

En 2009 tu t’es essayé à la musique avec à la clef un Album intitulé « Ma lumière » en collaboration avec Because Music. Pourquoi as-tu pensé qu’il fallait t’essayer à la musique ?

Fabien Gravillon : J'aime le milieu musical et j'aime aussi chanter.

Mon style est le zouk et la kizomba.

En 2009 on va dire que c'était un essai mais pourquoi pas retenter l'aventure à l'avenir….

En 2016 tu décides de partir pour les Etats-Unis. Tu t’installes alors à Los Angeles. Alors quand tu arrives dans cet antre du cinéma ; qu’est que tu te dis ?

Fabien Gravillon : Je me dis que je suis enfin là où j'ai toujours rêvé d'être.

Là où le monde entier rêve d'être.

Là où Il fait beau toute l'année, hiver comme été.

Là où le cinéma est ouvert aux artistes de tous horizons...

En 2017 , tu apparais dans la sitcom afro-américaine Family Time diffusée sur Bounce tv et dans la série humoristique Hotline Ads produit par Kevin Hart.

Cette même année tu interprètes un policier new-yorkais dans la comédie musicale Strength of The Nation jouée à Hollywood en à peine un an aux USA tu as eu un démarrage en trombe, comment as-tu apprécié cela ? Quand tu arrivais avais-tu espoir de commencer à ce niveau-là ?

Fabien Gravillon : J'ai la chance d'avoir un agent aux USA qui m'a permis d'obtenir toutes ces opportunités rapidement.

L’année dernière aux Etats-Unis on t’as vu dans une vidéo musicale de Martin Garrix et Macklemore qui compte depuis plus de 22millions de vues. Comment cela a-t-il été possible et comment as-tu vécu cette expérience ?

Fabien Gravillon : C'est le réalisateur et producteur Colin Tilley qui m'a choisi ,par le biais de sa directrice de casting, pour jouer un personnage dans ce vidéo clip.

J'étais ravis car c'était l'occasion de travailler avec une personne qui a obtenu un MTV VMA award et a été nominé aux Grammy. Il vient aussi de réaliser le clip de Cardi B feat Megan thee Stallion : The Wap et a collaboré avec Justin Bieber,Nicki Minaj, Post Malone,Halsey etc….

Travailler avec Colin Tilley, Macklemore, Martin Garrix et Patrick Stump de Fall out Boy qui sont connus mondialement et dont le tournage a eu lieu à Pasadena en Californie, c’était un plaisir !!!!

...............22............

Flashmag October 2020 www.flashmag.net

Photo Christa Evenell

Make Up: Felix Muller