Flashmag Digizine Edition Issue 107 July 2020 - Page 79

..............79..............

............

En 70 avant Jésus-Christ, les faussaires couraient déjà les rues siciliennes et les vols d’objets d’art allaient bon train. Aujourd’hui, c’est un véritable marché noir de l’Art qui s’est développé en Italie et aux quatre coins du monde.

L’un des plus grands berceaux de l’art antique, l’Italie possède un riche patrimoine culturel. En Toscane ou ailleurs, elle affiche dans ses rues et dans ses musées les toiles des plus grands peintres de la Renaissance. Peuplée d’églises majestueuses, de châteaux monumentaux et de musées en tout genre, l’Italie attire aussi, pour son plus grand malheur, l’œil concupiscent des trafiquants. Effectivement, depuis quelques années les mafias italiennes, La Camorra, La ‘Ndrangheta et La Cosa Nostra en tête, s’intéressent de près à ce marché très lucratif.

L’art est ainsi devenu le troisième marché illégal au monde après la drogue et les armes. En effet, le trafic d’œuvres d’art présente de nombreux avantages pour les trafiquants qui voient là un investissement à long terme, les œuvres prenant de la valeur au fil des années. Roberto Saviano, auteur du roman Gomorra qui décrit les pratiques de la mafia napolitaine explique à ce sujet : « Aujourd’hui, l’art est le principal canal de recyclage de l’argent sale.

.

L’Art ancien une aubaine pour la mafia, le terrorisme et les Etats prédateurs

Flashmag July 2020 www.flashmag.net

Sphynx de Shepenwepet II Epouse D'Amun 25e Dynastie