Flashmag Digizine Edition Issue 107 July 2020 - Page 36

...............36............

Flashmag July 2020 www.flashmag.net

Elle a convaincu sa sœur cadette June de la rejoindre, et les deux ont commencé à faire des concerts ensemble en duo en 1969. Finalement, elles ont demandé à leurs deux sœurs aînées, qui étaient déjà mariées avec des enfants, de les rejoindre.

Le quatuor a apporté une fusion unique de funk, soul et jazz, scat et pop de style des années 40 à leur numéro, s'habillant souvent dans un style rétro qui ressemblait à leurs prédécesseurs, les Andrews Sisters. Anita affirmait dans une interview dans les années 90, que les sœurs à leurs débuts devaient souvent aller faire des boutiques de brocante pour se trouver de tenues de scène.

Elles firent des chœurs pour des artistes tels que Taj Mahal, Boz Scaggs, Elvin Bishop et d'autres avant de sortir leur premier album éponyme en 1973, et la chanson «Yes We Can Can», un hymne funky appelant à l'unité et à la tolérance, devint leur premier succès .

Elles enchaînèrent avec «That’s A Plenty», qui présentait un mélange éclectique de styles musicaux allant du jazz au gospel en passant par la pop, flirtant même avec la country music.

"Nous étions dévastés", avait déclaré Anita Pointer à l'Associated Press en 1990. "Nous avons fait un spectacle la nuit de son départ, mais après cela, nous nous sommes tout simplement arrêtés. Nous pensions que cela n'allait pas marcher sans Bonnie. "

Bonnie hélas n’aura qu'un succès solo modeste. Son plus grand succès fut «Heaven Must Have Sent You», une pochette disco de 1979 d'un précédent hit de Motown par les Elgins. Il atteint le n ° 11 du Billboard Hot 100 en 1979.

Après avoir fait trois albums pour Motown, elle se retirera des studios et ne se produisait qu'occasionnellement.

Ses trois sœurs, qui avaient presque dissout le groupe après son départ, se regroupèrent, elles abandonnèrent leur image rétro pour un son pop moderne et devinrent l'un des plus grands groupes des années 1980 avec d'énormes succès, dont «It's So Shy», «Jump (For My Love) »et« Neutron Dance ».

Bonnie épousa le producteur de Motown Jeffrey Bowen en 1978. Les deux se sont séparés en 2004 et ont divorcé en 2016. Après ce divorce Bonnie s’exclama en disant « Babe i’m keeping my Royalties ! » (bébé je garde mes droits d’auteurs !)

Elle a retrouvé ses sœurs à deux reprises pour des apparitions publiques. Une fois en 1994, quand elles ont reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame, et de nouveau en 1996 lors d'un spectacle à Las Vegas.

"Elle m'avait toujours dit, maman, que je voulais quelque chose pour moi", déclara la mère de Bonnie, Sarah Pointer, à Ebony en 1974. "Je veux être quelqu'un dans ce monde."

June Pointer, la plus jeune des sœurs, est décédée en 2006.

En dehors de Ruth et Anita, Bonnie Pointer laisse dans le deuil ses deux frères aînés, Aaron et Fritz.

"C'est avec une grande tristesse que je dois annoncer aux fans des Pointer Sisters que ma sœur Bonnie est décédée ce matin", a expliqué Anita Pointer parlant de sa sœur Patricia, connue sous le nom de Bonnie. «Notre famille est dévastée. Au nom de mes frères et sœurs et moi-même et toute la famille Pointer, nous demandons vos prières en ce moment. "

"Bonnie était ma meilleure amie … nous causions tous les jours", a ajouté Anita. «Nous n'avions jamais eu de désaccord de notre vie. Elle me manque déjà et je la reverrai un jour. »

Gloria Gaynor a également rendu hommage à la chanteuse sur Twitter. «Je suis vraiment désolée d'apprendre le décès de Bonnie Pointer des Pointer Sisters», a-t-elle écrit. «Mes prières et mes sincères condoléances vont à sa famille, à ses amis et à ses fans. J’implore la paix pour sa famille et que de doux souvenirs d'elle amèneront le sourire sur leurs visages avant que les larmes n’envahissent leurs yeux. »