Flashmag Digizine Edition Issue 107 July 2020 - Page 155

Flashmag July 2020 www.flashmag.net

CINE

ACTU

..............155............

Earl Cameron, l'un des premiers grands acteurs noirs du cinéma britannique, est décédé vendredi 3 Juillet à son domicile en Angleterre, a confirmé son représentant à Variety. Il avait 102 ans.

Cameron est apparu dans le film James Bond «Thunderball» en 1965, incarnant Pinder, un agent spécial basé aux Bahamas qui aide Sean Connery 007. Les deux acteurs se sont également réunis en 1979 dans le film d'aventure «Cuba», qui a dépeint les évènements qui ont conduit à la révolution cubaine.

D'autres crédits de film pour Cameron ont inclus "Simba", "Tarzan le Magnifique", "Guns at Batasi" et "A Warm December" dans les années 50 à 70. Depuis les années 2000, il est apparu dans le thriller de Nicole Kidman "The Interpreter", "The Queen" de Stephen Frears et plus récemment dans "Inception" de Christopher Nolan en 2010.

Sources Variety

Le procès en diffamation de Johnny Depp contre la société mère du journal The Sun, News Group Newspapers se poursuivra. Les accusés avaient espéré que le procès soit rejeté pour une série de messages texte que l'équipe de Depp n'aurait pas divulgué, mais le juge a finalement décidé que la question n'était pas suffisante pour annuler l'affaire et l'empêcher de passer en jugement. L'affaire contre The Sun remonte à un article de 2018 dans lequel le journal qualifiait Depp de «batteur de femmes». L'acteur nie avec véhémence avoir été abusif envers son ex-épouse et soutient que le terme «batteur de femme» n'aurait jamais dû être imprimé. Il y avait cependant des rumeurs d'affrontements violents pendant leur mariage, ainsi que des appels au 911 et même un incident dans lequel le doigt de Depp a été coupé, bien que ce qui s'est exactement passé soit encore sujet à débat.

Sources CinemaBlend

Après sa sortie en salles en février, le film polonais 365 Days a été diffusé sur Netflix en juin et est devenu une option de visualisation populaire sur le service de streaming. Grâce à son sujet torride, il a fait beaucoup de comparaisons avec la série de films Cinquante nuances de gris, mais cette plongée spécifique dans l'érotisme a également suscité la controverse. L'un des principaux détracteurs de 365 Days est la chanteuse galloise Duffy, qui dit que le film «glorifie la réalité brutale du trafic sexuel, des enlèvements et des viols».

Sources CinemaBlend