Flashmag Digizine Edition Issue 105 May 2020 - Page 22

Ce que je déplore avec les chaînes camerounaises en général, c'est leur habitude à la gratuité des programmes. Tu ne peux pas investir des millions sur un programmes, et le diffuser gratuitement sur une chaîne, alors que ces mêmes chaînes diffusent des pubs ciblées lors de tes émissions, et achètent des programmes étrangers à coups de millions . Ce n'est pas juste, et c'est difficile à concevoir pour un professionnel qui fait du bon travail. Je pense que les chaînes de chez nous doivent vraiment prendre l’habitude d'encourager le travail des réalisateurs et producteurs Africains, car il y en a de très bons. Quand on sait combien coûtent une production, il est plus qu'impératif que les accords financiers soient respectés.

Canal2 international est une belle chaîne qui a beaucoup de potentiel, mais elle doit penser à se renouveler, innover, et lever la main mise de certain , qui en font leur propriété, en œuvrant dans l'obscurité pour que les choses soient mal faites pour les autres.

Il n'est pas impossible de retravailler avec eux dès que la nouvelle saison est lancée. Néanmoins d'autres chaînes Africaines et Panafricaines m'ont sollicité. Je verrai bien vers qui mon choix se porterai, en espérant que les bons accords financiers suivent également, pour nous permettre de bien travailler.

Vous faites partie de ce que l’on appelle communément la diaspora africaine par rapport à l’Afrique et votre pays d’origine selon vous quelle serait le meilleur apport de la diaspora africaine en occident pour le développement du continent en dehors des transferts d’argent qui ressemble plus aux perfusions qui règlent des problèmes basiques à court terme ?

Nash : Je vais déjà vraiment féliciter la diaspora car elle fait énormément pour le continent. Je vis ici en occident et je sais combien la vie n'est pas facile.

Par-ailleurs si j'avais un souhait, j’inviterais la diaspora à investir davantage en Afrique, dans différents secteurs d'activités. Mais je peux aussi comprendre leurs réticences, quand on a un pays qui consomme pour ses besoins à plus de 60% étranger, quand on est racketté de partout pour mettre en place le moindre projet au pays, quand les autorisations sont monnayées. Je ne vous apprends rien, mais je pense que certaines autorités de mon pays doivent simplifier les choses, œuvrer pour les intérêts communs, et encourager la diaspora dans les projets économiques entrepris au pays.

Ils sont nombreux qui veulent retourner et développer le pays ; mais ça ne se fera pas sans l'appui du gouvernement.

Vous vous définissez comment Journaliste indépendante ou promotrice de media alternatif ?

Nash : Mon métier me définit comme journaliste, car je collabore à la rédaction des articles de mon média, différentes présentations et les interviews . J’ai fait des études de communication, ce qui me confère un autre statut, et je suis également productrice, réalisatrice, et technicienne de l'audiovisuel de formation.

Le travail parfois parle de lui-même, et les nombreux prix que je reçois viennent confirmer la qualité et la portée de mon travail. A ce stade, d'après ceux qui m’encensent, et à ma connaissance, je suis la femme de la diaspora la plus primée de l'audiovisuel . Les prix parlent d'eux-mêmes.

De nos jours avec internet avec une unité de production moyenne envergure on peut avoir des résultats aussi importants que les médias artillerie lourde comme CNN, TF1, ou RTL, du moment que l’on a la primauté de l’info et que l’on sait la marqueter. A votre avis les réseaux sociaux ont amené plus de compétition positive dans les sources d’information, ou cela a simplement rendu plus difficile la fiabilité de l’information ?

Nash : Je dirai les deux, compétitivité positive à l'information au vu de la vitesse de diffusion à l'internationale de l'information sur internet. Mais d'autres part, cela a effectivement rendu quelque part l'information moins fiable pour le public. Je pense néanmoins que les professionnels savent toujours comment trouver la bonne information. Il faut absolument vérifier et allers aux sources, c'est très important.

La manipulation à des fins machiavéliques de l’information par les personnes aguerris ne facilite pas les choses, et cela peut avoir de cruelles conséquences sur le public et dans le monde. Remarque la télévision fait pareil. Elle est souvent pilotée par des puissances dans l'ombre. Tout devient un peut compliqués, seules les personnes éveillées font la différence. Les réseaux sociaux sont un couteau à double tranchant.

Est-il déjà arrivé que vous refusiez de programmer une personnalité dans votre show ? quels sont les critères de sélection pour passer à votre émission ?

...............22............

Flashmag May 2020 www.flashmag.net

Photo Christa Evenell

Make Up: Felix Muller