Flashmag Digizine Edition Issue 105 May 2020 - Page 20

Nash bonjour et merci de nous recevoir ?

Nash : Bonjour, plaisir partagé

Alors la première question qui sans doute vous a déjà été posée les médias pourquoi vous décidez d’y faire carrière ? Quand on vous regarde on se dit elle aurait bien pu faire chanteuse ou actrice pourquoi pas ?

Nash : rires...c'est vrai que cette réflexion revient souvent à cause de mon physique de bimbo , que j'assume et impose d'ailleurs dans mon métier. Pour ce qui est du cinéma et la musique, j'ai des aptitudes dans les deux domaines, et je ne ferme pas la porte à ces arts à nouveau dans ma vie.

Le cinéma et la musique sont en réalité mes premiers grands amours. J'ai eu la chance de les pratiquer pendant de nombreuses années . J'ai commencé par le théâtre, ensuite le cinéma, en tant qu'actrice, avec les meilleurs comme : Cyrille Masso, Bassek ba Kobio, Stéphane Clavier, Thierry Lhermitte etc.… ! et par après je suis passé en production, réalisation et technique de cinéma. Le cinéma m'a mené à plusieurs reprises à Cannes en tant qu'invitée au festival, où j'ai eu l'occasion de rencontrer des grands du 7 ème art à l'instar de : Tarantino, Willem Dafoe, Danny Glover, Abdérrahmane Sissoko, Robin wright (Kelly Capwell dans la série Santa Barbara ndlr) et d'autres encore.

Pourquoi ai-je décidé de faire carrière dans le Média aujourd'hui ? C'est une suite logique des choses et de mon parcours. Amoureuse du 7ème art et de sa magie, depuis l'enfance j'étais déjà très intriguée par la télévision et savais que c'est ce que je voulais faire. Étant une personne très expressive, curieuse, ouverte sur le monde, soucieuse de son environnement et des autres, j'ai toujours eu le fantasme de créer un lieu d’échanges , d'expressions, et de visibilités, pour ma communauté, avec le reste du monde. Quoi de mieux qu'un média pour servir de pont. Je trouve que la communication, et les échanges inter-sociaux à tous les niveaux, sont enrichissants et créent le monde. Néanmoins l'un de mes challenges était également d'arriver à imposer en dehors des standards habituels, les contrastes de ma personne : entre ma tête pensante et mon physique de bimbo revendiqué, pour casser les diktats et la vieille déontologie de la femme entrepreneur.

Vous avez passé 4 années à vous former dans l’audio-visuel, à l’école des techniques photographiques et audiovisuelles AGNES VARDA à Bruxelles. Après la radio, la télévision, le cinéma, et des participations aux Festivals de Cannes, pourquoi avez-vous décider de créer votre propre compagnie de media ?

Nash : Oui effectivement depuis 4 années, je me forme dans l'audiovisuelle à l'école Agnès Varda, école qui porte d'ailleurs le nom d'une très grande dame du cinéma oscarisée et primée à l'internationale , qui nous a quitté récemment ; paix à son âme.

J'ai décidé de créer mon média parce que j'avais une toute autre approche du média, je souhaitais avoir un média décomplexé, hors de la déontologie habituelle, ouvert sur le monde, un média libre, qui me ressemble. Je trouvais aussi que l'aspect technique du média était souvent réservé aux hommes, et c'est devenu un challenge pour moi de créer ce média en tant que femme, mais aussi d'y apporter mes compétences techniques et ma touche féminine.

En général on pense que les femmes dans les médias sont mieux traitées que dans d’autres domaines est-ce vrai ?

Nash :Non ce n'est pas tout à fait vrai ! Tout dépend de quel côté du média on se trouve. Si l'on est technicienne, au mieux les hommes te traiteront d'égale à égale. De toutes les façons il y a très peu de femmes techniciennes de l'audiovisuel, et c'est aussi ça qui m'a motivé à faire des études dans le domaine. En réalité Les hommes sont assez machos, et se sentent souvent techniquement parlant au-dessus des femmes, pire encore dans le monde du média. J'avoue que ce n'est pas toujours facile pour la femme très féminine que je suis. Rires... ! Néanmoins je suis acharnée, j'ai pu m'imposer et me faire respecter à force d'y croire, de travail et de la persévérance.

Pour ce qui est de la présentation des émissions et interviews, il est très clair que c'est très intéressant d'être une jolie femme, avec un zeste de caractère. Rires...

Au cours de votre carrière avez-vous déjà eu l’impression que le fait d’être femmes vous aurait été préjudiciable ?

Nash : Oui bien-sûr ! Entend que réalisatrice, je suis amenée à diriger des équipes de tournage. La tâche n'est déjà pas facile, mais quand par la même occasion c'est toi qui présentes l'émission dans le même temps, ça peut être compliqué. Tu rajoutes à ça mon physique de bimbo décomplexée sur mes hauts talons, et jupes à ras des cuisses ; vas-y pour dire aux techniciens ce qu'ils doivent faire ! Même s'ils te savent compétente, ils ne te rendent pas la tâche facile, tout simplement parce que leur égo de mâle est mis à rude épreuve, par le fait de se faire diriger techniquement par une femme. Ils ont l'impression que c'est un truc qui est fait pour eux

Körinn "Traversée "

cliquez pour jouer

+33 06 69 50 46 85 +330 6 19 08 84 07

edem.modele@outlook.fr

...............20............

Flashmag May 2020 www.flashmag.net

Studio Beauties