Fdt - Page 92

portrait de femmes Elle est jeune, elle est pleine d’énergie, elle est sur plusieurs fronts à la fois. La vingtaine seulement, Sophie-Alexandra Aiachi vient de lancer le site MenaPost qui couvre l’actualité de la région MENA. Notre femme du mois est également consultante en communication politique, chroniqueuse et auteure de différents rapports sur plusieurs pays du Moyen-Orient. Sa spécialité? L’analyse politique du monde arabe. Sophie-Alexandra Aiachi a décroché une licence en philosophie politique et en anglais, un mastère en Relations internationales et un mastère en Communication politique et publique. De quoi faire pâlir de jalousie. Cerise sur le gâteau, Sophie-Alexandra est aussi une jeune femme charmante. Interview d’une Tunisienne qui a tout pour elle. F.D.T.: Consultante en communication politique, chroniqueuse, auteure de rapports sur la région MENA, spécialiste de la situation politique, économique et sociale du Maghreb et du Moyen-Orient, directrice du programme MENA de Youth Diplomacy et fondatrice du site MENA-Post... Tout cela à 23 ans. Comment s’est faite cette évolution impressionnante en si peu de temps? S.A.: Il n’y a pas vraiment de miracle. Je travaille beaucoup, entre 10 et 12 heures par jour. J’avais des buts, j’en ai toujours et je fais tout pour les atteindre. Sinon, si vous voulez savoir comment je suis passée du journalisme à la communication politique, je dirais que c’était plus par envie de m’investir et de donner un peu de ma personne à mon pays. Analyser, c’est très bien, faire du terrain peut aussi être intéressant. Quand j’ai commencé à écrire, j’ai travaillé pour de nombreux médias: Opinion 94 Internationale, Nawaat, Le Temps, Huffingtonpost.fr, New York Times (du reporting pour les élections), Errouh, etc. C’était toujours en paral