Fdt - Page 26

actus Bientôt une loi pour La saga «Star Wars» protéger les femmes change de désert violentées Lors d’une réunion au secrétariat d’Etat chargé de la Femme et de la Famille, le Comité de pilotage affecté à l’élaboration d’une loicadre sur les violences faites aux femmes a demandé que ce projet de loi soit rédigé avec des spécialistes en droit, en sciences humaines, en communication et en médecine. Sana Ben Achour, conseillère juridique de ce comité, a demandé que la loi sur les violences faites aux femmes repose sur des textes juridiques tunisiens mais aussi internationaux, insistant sur la nécessité de réactualiser les statistiques dans ce domaine. Rappelons que d’après les derniers chiffres disponibles, publiés par l’Office national de la Famille et de la Population (ONFP), 47,9% des Tunisiennes ont subi au moins une forme de violence morale, physique, économique ou sexuelle en 2010. Mais, précise l’organisme, ce sont des chiffres sous-évalués qui «ne prennent en compte que les cas des femmes qui ont accepté de rendre publique la situation de violence subie.» En rachetant en 2012 Lucasfilm, les studios Disney ont fait main basse sur la juteuse marque «Star Wars». Les fans ont alors craint le pire, sans pourtant imaginer un seul instant que le géant du divertissement américain tournerait le dos à l’un des lieux de tournage les plus renommés de la série de légende. Un bout de désert dans la tourmente Mos Espa, la ville de la planète Tatooine où a grandi Anakin Skywalker, a été reconstituée dans le désert tunisien et est d’ailleurs présente dans tous les épisodes de la saga, à l’exception de «L’Empire contre-attaque». Et alors que ce morceau de patrimoine du 7e art fait l’objet d’une collecte de fonds pour le sauver des assauts du sable, les studios Disney envisageraient de délocaliser Tatooine à Abu Dhabi, évoquant «l’instabilité politique en Afrique du Nord», selon une source de la revue The Hollywood Reporter. Un crève-cœur pour Ong Jmel, que l’inventivité de George Lucas avait permis de mettre sous la lumière des projecteurs, attirant des flots de touristes vers ce morceau de Sahara. Mais déjà des voix discordantes demandent le rapatriement de Tatooine dans son décor d’origine. La suite au prochain épisode! Cinéma tunisien: une année 2014 énorme! Après les nombreuses nominations et les prix reçus, notamment par «Bastardo» et «Challat», le cinéma tunisien continue de rafler des récompenses un peu partout dans le monde. Cette fois, c’est au Fifog (Festival international du Film oriental de Genève) qu’un Tunisien a obtenu le Fifog d’argent dans la catégorie documentaire. Grâce à son film «1, 2, 3… 5, 6, 7», Bilel Bali a été primé pour son «sujet inattendu sur l’évolution des rapports hommes femmes et la qualité de la réalisation.» Lors de cet événement, qui se déroulait en avril, 112 films ont été présentés, en provenance de 28 pays d’Orient et d’Occident. La thématique de cette année était celle du corps «tant dans sa dimension individuelle que sociale.» Pour cette 9e édition, le Fifog a «offert de nouveaux regards sur la condition de la femme et le “printemps arabe”.» 28 Alors que la Fédération internationale de Football avait annoncé que l’hymne officiel de la Coupe du monde 2014, «We Are One», serait interprété par Jennifer Lopez, Pitbull et la Brésilienne Claudia Leitte, d’autres chanteurs se joignent à la fête. Car la Coupe du monde de football, c’est aussi un événement de taille pour les marques partenaires, comme Coca-Cola. Et cette année, l’hymne officiel de la marque de soda sera interprété par une Libanaise, Nancy Ajram, et un Algéro-Marocain, Cheb Khaled. Son titre? «  Chaggaâ Helmak»», une chanson qui donnera du rêve et du courage à tous les supporters de football, notamment les Algériens qui seront présents au Brésil, contrairement à l’équipe nationale tunisienne éliminée en barrages par le Cameroun. Début des festivités le 12 juin! MAX FACTOR