FÉVRIER 2015_NO.4 - Page 12

(Éthique : un complément utile à l’ergothérapie : Suite) CONCLUSION J’ai débuté ma démarche d’études en éthique appliquée et en éthique clinique vers 2008. Cela a enrichi ma pratique, d’abord comme ergothérapeute et ensuite comme coordonnatrice clinique. L’ergothérapeute est déjà l’expert en analyse de situations complexes entourant l’autonomie fonctionnelle d’un usager. À mon avis, l’éthique apporte un écl