erg-go! REVUE DES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC PRINTEMPS2016_NO.7 - Page 8

OPINION [ SUITE ] OPINION [ SUITE ] CRÉATION D’UNE ASSOCIATION POUR LES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC : RÉSULTATS D’UN SONDAGE CRÉATION D’UNE ASSOCIATION POUR LES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC : RÉSULTATS D’UN SONDAGE répondants pratiquent. Les données issues des questions à choix de réponse ont été traitées à l’aide de statistiques descriptives. Quant à elles, les données issues des questions à court développement ont fait l’objet d’une analyse thématique (thèmes et sous-thèmes, dans le texte plus bas) par l’auteure principale avec validation de la seconde auteure. RÉSULTATS Les 390 participants sont majoritairement des femmes (91,2%) âgées entre 29 et 39 ans (70,4%). Parmi les milieux de pratique les plus fréquents des ergothérapeutes, on retrouve le centre de réadaptation (38,1%), le CLSC (36,3%) et les services internes hospitaliers (35,5%). Une majorité de participants (84,8%) se dit favorable à adhérer à une association professionnelle québécoise, moyennant des conditions pour 56,9% d’entre eux. Les conditions suggérées, à savoir les coûts d’adhésion (67,4%), les services offerts (61,1%) et la présence d’un leadership fort (69,1%), sont majoritairement considérées importantes. Pour sa part, l’affiliation à l’ACE est jugée moyennement importante (51,4%). La condition rapportée le plus fréquemment de façon spontanée est le coût d’adhésion, en raison notamment des coûts d’inscription au tableau des membres de l’OEQ, comme le précise ce participant : « Avec cotisation minimale, étant donné le coût important de la cotisation de l'OEQ ». Un coût allant jusqu’à 300$ (étendue du coût maximal acceptable pour une adhésion à temps complet : 100$ à 300$) est jugé suffisant et une modulation selon le nombre d’heures travaillées (temps complet ou partiel) est suggérée. Le montant suggéré dans le