by Technal FR-ENG - Page 168

Parador of Alcalá de Henares Madrid / Spain Parador d’Alcalá de Henares Madrid / Espagne The restoration of the hotel Parador de Alcalá de Henares was a truly complex project, in part because it had to be integrated within the former Santo Tomás School, built at the end of the 19th century. The eminently historical nature of the building led Aranguren+Gallegos Arquitectos to design a project that would safeguard the archetypical Spanish convent architecture, integrating it into a new building and respecting the features of the former school. The new Parador lies below the height of the existing buildings and the garden, with its historical link to these, is masterfully cut to generate multiple areas, courtyards and ambiances for the rooms that come into contact with them. As the architects explain, “We created a new atmosphere in line with the old building. We had to re-introduce the old architecture and bring it into the present, using mechanisms and languages of our contemporary culture. The project involved not just restoration and renovation, but rather revitalisation” To this end they used . cutting-edge architecture to breathe new life into the old building, working with both the past and present through the use of ruins and glass, wood and metal, darkness and light… recovering the old cloister and closing the arcade s to produce a very contemporary feel. The need to accommodate a large area for function rooms and restaurants made it necessary to double the size with a similar and continuous building, producing a sequence of three function rooms-cum-dining rooms, two indoor areas and one outdoor space. The architects have made it possible for old textures and materials to coexist alongside the most contemporary manifestations of design and quality, a style which can be appreciated in each of the 128 rooms available in the Parador. Les travaux de restauration du Parador d’Alcalá ont supposé un projet réellement compliqué compte tenu, entre autres, de son intégration dans l’ancien complexe du Collège Saint Thomas effectuée à la fin du 19e siècle. Étant donné le caractère éminemment historique des bâtiments, le cabinet d’architectes Aranguren+Gallegos Arquitectos a mené un projet qui a su préserver l’architecture religieuse espagnole la plus typique, en l’intégrant dans une nouvelle structure et en respectant les caractéristiques de l’ancien collège. Le nouveau Parador s’étend sans dépasser la hauteur des bâtiments existants, et le jardin historique qui dépendait de ces derniers a été aménagé de manière magistrale en créant différents espaces, cours et atmosphères pour les chambres qui donnent de ce côté. Comme l’expliquent les architectes : « En présence d’un vieil édifice, nous avons créé une nouvelle atmosphère. Il fallait re-présenter, c’est-à-dire replacer dans le présent l’ancienne architecture à l’aide de mécanismes et de langages propres à notre culture contemporaine. Il ne s’agissait pas seulement de restaurer ou de réhabiliter, mais également de revitaliser ». En effet, les architectes ont appliqué une architecture d’avantgarde pour redonner vie aux vieux bâtiments, en alliant passé et présent à travers les ruines et le verre, le bois et le métal, la pénombre et la lumière… Dans cette approche, l’ancien cloître a été réhabilité, en condamnant ses arcs, pour donner un résultat très contemporain. Le besoin de disposer d’une grande surface pour les salons et les services de restauration a supposé la création d’un cloître analogue et contigu, avec l’obtention d’une séquence de trois salons-restaurants, deux à l’intérieur et un à l’extérieur. Les architectes ont combiné les textures et les anciens matériaux avec les éléments les plus modernes, à la fois en termes de design et de qualité, pour obtenir un résultat bien visible dans chacune des 128 chambres du Parador. 166