La Gazelle - Page 119

voyage dans le temps I journey through time I évasion fly away ? ????????? ?????? ???? ??????? Nous profitons de cette période automnale pour visiter une Djerba authentique, avec ses quartiers, ses souks, sa cuisine et encore un peu de plage aussi. Un hors saison balnéaire avant de partir pour le grand désert ou tout simplement profiter des bienfaits de l’île. n ous suivons Isabelle Planchon propriétaire de la maison d’hôtes Dar Bibine pour une visite exclusive de l’île et ses adresses incontournables. Pour la petite histoire, Djerba est la plus grande île des côtes nord africaines ; elle est située à l’extrême sud est de la Tunisie à la limite du golfe de Gabès. La légende parle de la halte d’Ulysse sur l’île et l’histoire a laissé la trace de nombreux passages. cour, il est utilisé aussi bien pour les habitations que pour les foudouks (entrepôts et commerces). C’est alors à l’ombre des arcades des souks que vous pouvez aisément commander chez certains artisans des pièces personnalisées. Après avoir acheté la laine au kilo au 15 place Hédi Chaker, nous commandons à Mahmoud Arouay une couverture de laine, réalisée en 48h. Les chapeaux et tissus traditionnels djerbiens sont revisités par l’atelier Ypatoum, qui transforme également la foutah (pièce de coton finement tissé) en habit moderne. île multiCulturelle Les carthaginois y fondent de nombreux comptoirs, les romains y construisirent des villes et développèrent l’agriculture. Puis arrivèrent les dominations successives vandales, byzantines et arabes. L’île abrite l’une des plus anciennes communautés juives du pays, apparemment venue se refugier à Djerba suite à la destruction du Temple de Salomon. Cette communauté est en partie installée dans la Hara Sghira où la très célèbre synagogue d’El Ghriba fut édifiée et attire chaque année de nombreux pèlerins. Au delà de la notoriété de sa synagogue, la Hara Sghira est un village préservé de l’île avec une petite médina qui n’a rien perdu de son charme. Visiter la Hara c’est se perdre dans les ruelles, converser avec les habitants, aller à la découverte des houchs rénovés dans la stricte tradition architecturale de l’île. Une halte à la boutique Dhyget est incontournable, sans oublier le déjeuner autour de piscine du charmant petit hôtel le Dar Dhiafa. Houmt El Souk L’île et ses habitants ont su conserver les traditions et une culture que nous retrouvons dans l’artisanat, le costume et la musique. Houmt el Souk, la principale ville qui compte 40 000 habitants, est comme son nom l’indique un centre de commerces et d’échanges avant tout. Le tissu urbain y est très dense et privilégie le houch au Menzel typique de l’île. Le houch constitue des corps bâtis autour d’une 2 3 1. Lles toits de Dar Bibine : façade typique du houch (habitat traditionnel de l’île de Djerba). Photo Jan Dirkx  I Dar Bibine roofs : typical façade of the houch (traditional dwelling of the island), photo Jan Dirkx. I ????? ??? ??????? : ?????? ???????? ???? ???? (????? ??????? ?????? ????)? ????? I .?????? ???????? 2. La Intérieur de la Ghriba, l’une des plus anciennes synagogues d’Afrique du Nord. Photo de Ness CheikhAli I Interior of the Ghriba, one of the most ancient synagogues in North Africa, photo Ness CheikhAli. I Houmt el souk est réputée pour ses bijoutiers, rassemblés dans le souk noir de la ville. La bijouterie est l’une des richesses artisanales les plus anciennes de la ville : l’or et l’argent trouvent forme depuis des générations dans des modèles d’inspirations berbères, juives et musulmanes. Les belles pièces sont souvent au fond de boutiques très discrètes. Pour des créations plus originales il faut se rendre chez “Michael et Jonathan” ou bien “chez Maria”. Avant de quitter Houmt el souk nous faisons une visite des plus instructive au musée du patrimoine traditionnel de Djerba. Un musée peu connu, qui depuis 2009 ?????? ?? ???? ???? ???????? ????? ???? ????? ?? ????? I .????????? ???? ??? ????? ???? 3. Les épiciers de Djerba, représentants fidèles d’une tradition de commerce qui a fait la richesse de l’île. Photo